REHABILITATION PSYCHOSOCIALE ET ECONOMIQUE DES PRISONNIERS

Contexte:
Le problème des prisonniers qui purgent leurs peines et qui réintègrent leurs familles et la communauté sans avoir changé réellement de comportement a été mentionné à plusieurs reprises par le Ministère de la Justice, le Ministère de l’Administration locale la Commission Nationale d’Unité et Réconciliation et l’Association des rescapés du génocide (IBUKA) sur base de leur comportement après la libération, où certains sont caractérisés par l’idéologie génocidaire, des difficultés à cohabiter pacifiquement avec les membres de leurs familles et les voisins.

Dans ce cadre, la Commission Justice et Paix Cyangugu en partenariat avec la CDJP Byumba et le Noyau de Paix-Isokory’Amahoro, a initié un projet de projet de réhabilitation psychosociale et économique des prisonniers dans la communauté intitulé « HINDUKA UGARUKE TWIYUBAKE » sous le financement de l’Union Européenne.
Dans ce projet, la CDJP Cyangugu couvre les Districts de Rusizi et Nyamasheke de la Province de l’Ouest dans la zone de la prison de Rusizi, tandis que la CDJP Byumba couvre en partie la zone de la prison de Miyove dans les Districts de Gicumbi et Rulindo de la Province du Nord.

 Partenaire Financier:  Le projet est soutenu par les fonds de l’Union Européenne à 100%.

Bénéficiaires:
Durant la période de 3 ans de 2020-2022 :
• Environ 180 prisonniers vont apprendre les métiers et autres apprentissages dans le diocèse de Cyangugu;
• 180 victimes et leurs familles ainsi que 180 familles des personnes libérées bénéficieront du métier et autres apprentissages appris.
• Environ 2100 prisonniers participeront aux séances de sensibilisation sur la demande du pardon,
• Plus de 200000 citoyens des Districts de Rusizi et Nyamasheke participeront aux campagnes de sensibilisation sur la tolérance et l’octroi du pardon.
• Autres : représentants des autorités administratives de base et de la prison, les structures et initiatives de la commission Justice et Paix, tous, bénéficieront des acquis du projet

Objectif général du projet :
Contribuer à la réhabilitation psychosociale et économique des prisonniers originaires du Diocèse de Cyangugu (Dans les Districts de Rusizi et Nyamasheke).

Les objectifs spécifiques sont :
• Les prisonniers retrouvent la confiance dans l’avenir
• Les Organisations de la Société Civile, les prisonniers, les autorités de base et les membres de la communauté s’engagent à introniser les valeurs favorables à la culture de la paix

Stratégies: 

    Dans la marche vers le but de ce projet, la Commission Justice et Paix organise :
    • Des séances d’échange et de sensibilisation sur la tolérance et la demande du pardon, les témoignages et les accompagnements individuels dans la prison et dans la communauté ;
    • Des formations d’apprentissage des métiers aux prisonniers,
    • Appui matériel pour les ex-prisonniers libérés de la prison.