LA COMMISSION JUSTICE ET PAIX A FORME LES AUTORITES ADMINISTRATIVES DE BASE SUR LES TECHNIQUES D’ECOUTE ET D’ACCOMPAGNEMENT PSYCHOSOCIAL

Dans le cadre de mise en œuvre du projet de réhabilitation psychosociale et économique des prisonniers dans la communauté « HINDUKA UGARUKE TWIYUBAKE », en partenariat avec la CDJP Byumba et le Noyau de Paix-Isoko ry’Amahoro, sous le financement de l’Union Européenne, la Commission Justice et Paix Cyangugu a organisé un atelier de formation des autorités administratives de base sur les techniques d’écoute et d’accompagnement psychosocial.

Cet atelier de formation a eu lieu du 16 au 17 Novembre 2020 au Centre Diocésain de Pastorale INCUTI, à Cyangugu.

Les participants à cette formation étaient les différentes autorités administratives de base et des leaders dont les représentants au niveau des districts de Rusizi et Nyamasheke, et au niveau des secteurs de ces districts, ainsi que les présidents et des prêtres aumôniers des Commissions Justices et Paix dans les paroisses du Diocèse Cyangugu.

Cet atelier avait l’objectif de former les autorités et des leaders de la communauté sur les techniques   d’écoute active et d’accompagnement psychosocial des personnes libellées des prisons, leurs familles et des familles des victimes ; ainsi que l’organisation des espaces d’échanges et de dialogues avec les membres de la communauté sur la réintégration des ex-prisonniers.

Sous le guide du formateur, les participants ont échangé sur les techniques d’écoute, la santé mental et l’assistance aux personnes traumatisées. Ce sont des connaissances qui vont aider ces autorités à accompagner les prisonniers qui seront libérés pour leur réintégration dans la communauté ainsi que leurs familles, mais aussi les familles des victimes auxquels ils ont commis des crimes.

Dans les travaux en groupe, les participants ont pu relever les différentes attitudes des ex-prisonniers libérés dans la communauté, les difficultés qu’ils rencontrent et les stratégies pour leur réintégration psycho sociales et économique

Le Directeur de la CDJP Cyangugu Abbé Théogène NGOBOKA a demandé à chacun des participant de s’approprier les soucis de la communauté et d’avoir la volonté de contribuer au processus de guérison communautaire et la réconciliation.

De la part des participant, Madame Umutoni Espérance qui représentait le District de Rusizi et qui a les actions de réconciliation dans ses attributions, a dit que cet atelier réveillé l’esprit de chacun à contribuer sur la réintégration des personnes libérées, afin que eux aussi retrouvent la confiance et contribuent à la construction d’une société paisible.

Elle remercié le Diocèse de Cyangugu pour son partenariat avec les Districts de Rusizi et Nyamasheke dans les actions de réconciliation, et le fait d’avoir initié ce programme de réintégration des prisonniers libérés car, ça contribue beaucoup à la politique nationale d’Unité et Réconciliation.

Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *