Congres des femmes dynamiques pour la paix

17309600_1143426925784322_2045303000454291751_n

17457454_1143427019117646_8928331349613095192_n

 

Le 22 Mars 2017 au Centre Diocésain de Pastorale Incuti Cyangugu a eu lieu un Congrès des femmes dynamiques pour la paix, le quel congrès a été organisé par la Commission Diocésaines de Justice et Paix sous l’appui de CAFOD.
Ce congrès était une prolongation de la journée mondiale de la femme qui est célébrée le 08 Mars chaque année. Il était invité les femmes leaders d’opinion des différentes structures au niveau d’administration locale, les déléguées de des paroisses du Diocèse Cyangugu, les déléguées des différentes associations pour la paix. Il y avait aussi une délégation de l’Archidiocèse de Bukavu et celle du Diocèse d’Uvira en RD Congo.
Après le mot d’accueil du Président de la CDJP le mot d’ouverture du Vicaire General du Diocèse Cyangugu, les femmes leaders d’opinion ont fait l’échange sur les conflits familiaux et sur la violence domestiques. Apres avoir confirmé que la violence existe dans les familles, elles ont identifié les sortes de violences, les causes, les conséquences, les acteurs principaux, les plus vulnérables, mais aussi elles ont proposé des voies de solution.
Après avoir fait les échanges en groupe et la mise en commun, le débat fait les a amené à une recommandation fondamental de revenir à la famille qui est la base de la société en préconisant le dialogue des mariés, l’éducation des enfants basée sur les mœurs et les valeurs de la société, renforcer les enseignements donnés aux jeunes qui se préparent au mariage en soulignant l’amour. L’intervention de l’Eglise et l’Etat viendra après pour appuyer les familles.
En effet, la femme qui et la plus victime de la violence domestique a aussi une dignité depuis sa création, c’est pourquoi tout le monde est appelé a lutter pour la dignité familiale et toute la société. Si l’homme prend conscience qu’il est la tète de la famille et que la femme fait parti de son corps, il va obéir et respecter sa femme car il ne peut pas menacer son propre corps. Ainsi, la famille sera construite par l’amour et la vérité. Et les fruits seront la paix et la joie dans les familles.

Bookmark the permalink.